POST RÉCENTS : 

Please reload

PAR CATEGORIES : 

PAR TAGS : 

Etude économique "Cancer et Travail" de Cancer@Work, les enseignements !

 

74 à 491 millions d’euros par an – c’est le montant de l’économie potentielle réalisable sur les coûts de friction grâce à l’amélioration du maintien dans l’emploi des personnes nouvellement diagnostiquées d’un cancer et en mesure de travailler. C’est ce qui ressort de l’étude économique que nous avons réalisée avec le cabinet Asterès « Travailler avec un cancer, faire de la volonté de certains une opportunité pour tous » et présentée lors du 4ème colloque Cancer@Work le 2 février 2017. Une étude qui vise à évaluer l’impact économique du maintien dans l’emploi des actifs atteints de cancer et à mesurer les bénéfices pour les personnes, pour les entreprises, pour la Société. 

 

Un enseignement ? Concilier cancer et travail, une équation économiquement gagnante pour TOUS.

 

Chaque année, 385 000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués en France. Les outils de diagnostics et les thérapies évoluent, ce qui accroît les chances de survie des patients mais signifie également que de plus en plus de personnes sont confrontées à un cancer au cours de leur vie professionnelle. De plus, nombreux sont les malades qui souhaitent conserver leur activité professionnelle pendant les traitements ; presque 50% s’agissant des femmes actives atteintes de cancer du sein (Etude Calista « Maintien de l’activité professionnelle pendant le traitement du cancer du sein » 2013). 

 

 

Il est possible et souhaitable de concilier emploi et cancer moyennant aménagements. Une plus grande flexibilité en ce sens bénéficierait à l'ensemble des acteurs impliqués.

Notre étude démontre que la maladie est créatrice de valeur pour le malade, l'entreprise et la Société. Plus encore, le bon accompagnement d'un salarié touché par par la maladie est un atout et une richesse tant économique qu'humaine.

 

 

 

« Depuis le début de l’action de Cancer@Work, je me suis forgée la conviction que de la même manière que la maladie peut rendre une personne plus forte, elle peut rendre une entreprise plus performante. C’est ce qu’illustre l’étude d’Asterès. La maladie a bien sa place en entreprise. Il faut maintenant développer des politiques sociales adaptées pour accompagner les salariés malades. » 

Anne-Sophie Tuszynski, Fondatrice de Cancer@Work. 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload