6 nouveaux signataires de la charte Cancer@Work

A l’occasion de la 4e édition du colloque Cancer@work "Cancer et travail, une équation économiquement gagnante?", 6 nouvelles entreprises du groupe BPCE se sont engagées en faveur de l’intégration et du maintien dans l’emploi des personnes touchées par le cancer en entreprise, en signant la Charte de Cancer@Work. Bienvenue à BPCE SA, Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne, Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, Caisse d'Epargne Languedoc Roussillon, Caisse d'Epargne Loire Centre et Caisse d'Epargne Nord France Europe qui rejoignent la Banque Palatine, 1er signataire du groupe BPCE.

Bonne pratique par ALTRAN

Présentation de l’entreprise Secteur d’activité : conseil en technologies Effectifs France/monde: plus de 10 000 en France et plus de 26 000 dans le monde en 2015 Implantation géographique : plus de 20 pays Contexte Altran place l’innovation et la responsabilité sociale d’entreprise au cœur de ses préoccupations. Son choix d’intégrer le programme « Pionnier » Cancer@Work en 2014 s’inscrit dans la continuité de son engagement dans la lutte contre le cancer. Par l’innovation technologique, ses politiques RH et son engagement solidaire, le Groupe s’implique ainsi à plusieurs stades de la maladie Présentation de l’action L’engagement d’Altran France dans le programme « Pionniers » Cancer@Work a

Cancer et Emploi : une équation gagnante pour tous !

Lors du 4e colloque Cancer@Work, Anne-Sophie Tuszynski et Nicolas Bouzou ont présenté les résultats de l'étude « Travailler avec un cancer, faire de la volonté de certains une opportunité pour tous » réalisée par le Cabinet Asteres pour Cancer@Work. Cette étude vise à évaluer l’impact économique du maintien dans l’emploi des actifs atteints de cancer et à mesurer les bénéfices pour les personnes, pour les entreprises, pour la Société. Découvrir l'étude économique Cancer@Work

Etude économique "Cancer et Travail" de Cancer@Work, les enseignements !

74 à 491 millions d’euros par an – c’est le montant de l’économie potentielle réalisable sur les coûts de friction grâce à l’amélioration du maintien dans l’emploi des personnes nouvellement diagnostiquées d’un cancer et en mesure de travailler. C’est ce qui ressort de l’étude économique que nous avons réalisée avec le cabinet Asterès « Travailler avec un cancer, faire de la volonté de certains une opportunité pour tous » et présentée lors du 4ème colloque Cancer@Work le 2 février 2017. Une étude qui vise à évaluer l’impact économique du maintien dans l’emploi des actifs atteints de cancer et à mesurer les bénéfices pour les personnes, pour les entreprises, pour la Société. Un enseignement ?

POSTS RÉCENTS: 

Pas encore de mots-clés.

PAR TAGS : 

PAR CATEGORIES : 

PAR MOIS : 

RSS Feed

© 2020 Cancer@Work

Cancer@Work est une association de loi 1901 reconnue d'intérêt général - Siret : 789 426 996 000 29